Loi 27 - Enchère insuffisante
Arbitrage

A. Enchère insuffisante acceptée

1. Toute  enchère  insuffisante  peut  être  acceptée  (considérée  comme  légale) au gré  de  l’Adv.G  du joueur  fautif.  Elle  est  acceptée  si  cet  adversaire  déclare.

2. Si  un  joueur  fait  une  enchère  insuffisante  hors  tour,  la  Loi  31  s’applique.

 

B. Enchère insuffisante non acceptée

Si  une  enchère  insuffisante,  faite  à  son  tour,  n’est  pas  acceptée  (voir  A),  elle  doit  être  remplacée  par une  déclaration légale  (mais voir 3  ci-après). Alors :

1.  (a)  les  annonces  continuent  sans  autre  conséquence  (la  Loi  16D  ne  s’applique  pas  mais  voir  D  ci- après)
-   si   l’enchère   insuffisante   est   remplacée   par   l’enchère   suffisante   la   moins   forte   dans   la   même dénomination
-    et que, de l’avis de  l’arbitre, l’enchère  insuffisante  et  l’enchère  de  remplacement ne  sont indéniablement  pas artificielles :

(b)   si, sauf comme  dans (a), l'enchère  insuffisante  est  remplacée par une  déclaration légale  qui, de l'avis de  l’arbitre, a la même  signification*    ou une  signification plus précise  que  celle  de  l’enchère insuffisante  (une  telle  signification étant  entièrement  contenue  dans les significations possibles de l'enchère  insuffisante), les annonces continuent  sans autre  conséquence, mais voir D  ci-après ;

2.  en  dehors  des  dispositions  de  B1  ci-dessus,  si  l’enchère  insuffisante  est  remplacée  par  une  enchère suffisante  ou  par  un  Passe,  le  partenaire  du  joueur  fautif  doit  passer  jusqu’à  la  fin  des  annonces  (es restrictions d’attaque de la Loi 26 peuvent être appliquées, et voir Loi 23) ;

3.     en  dehors  des  dispositions  de  B1(b)  ci-dessus,  si  le  joueur  fautif  tente  de  remplacer  son  enchère insuffisante  par  Contre  ou  Surcontre,  cette  déclaration  est  annulée,  le  joueur  fautif  doit  la  remplacer comme  autorisé  par  ce  qui  précède  et  son  partenaire  doit  alors  passer  jusqu’à  la  fin  des  annonces  (les restrictions d’attaque de la Loi 26 peuvent être appliquées, et voir Loi 23) ;

4. si le joueur fautif tente de remplacer l’enchère insuffisante par une autre enchère insuffisante et que l’Adv.G n’accepte pas l’enchère insuffisante de remplacement comme A l’y autorise, l’arbitre décide comme en 3 ci-dessus.

C. Remplacement prématuré

Si   le   joueur   fautif   remplace   son   enchère   insuffisante   avant   qu’un   arbitrage   n’ait   été   rendu,   son remplacement  est  maintenu, à moins que  l’enchère  insuffisante  ne  soit  acceptée  comme  autorisé en A ci- dessus.  L’arbitre  applique  à  la  déclaration  de  remplacement  le  traitement  approprié  prévu  par  ce  qui précède.

 

D. Le camp non fautif a subi un dommage

Si,  suite  à  l’application  de  B1,  l’arbitre  juge  à  la  fin  du  jeu  que  sans  l’aide  de  l’enchère  insuffisante  le résultat  de  la donne  aurait  pu être  différent  et  que  de  ce  fait  le  camp  non fautif a subi  un  dommage  (voir Loi  12B1),  il  attribue  une  marque  ajustée.  En  ajustant  la  marque  il  devrait  chercher  à  établir  le  plus précisément possible le résultat probable de la donne si l’enchère insuffisante n’avait pas eu lieu.

*  La signification d’une déclaration (les informations qu’elle transmet) est la connaissance de ce qu’elle montre et de ce qu’elle exclut.